L’orgue est le plus ancien des instruments à clavier ; le son y est produit par des tuyaux alimentés par une soufflerie. Pour les sons graves, l’orgue dispose d’un volumineux clavier que l’organiste joue avec les pieds : c’est le pédalier.
L’orgue, grâce à ses différents jeux, déploie une extraordinaire diversité de timbres. Sa sonorité peut être tour à tour d’une puissance fracassante ou d’une incomparable douceur.

Pour débuter l’orgue, il est nécessaire d’avoir une pratique musicale confirmée au piano ou au clavecin et être âgé de 18 ans maximum.
Pour les non-débutants, l’admission est subordonnée à un concours d’entrée.

Organisation des études

Le cursus s'organise en trois cycles :

  • Le premier cycle :

Ce cycle, précédé d'une période probatoire, correspond au début des apprentissages artistiques ; il permet d'en poser les fondamentaux et de construire la méthode.

  • Le deuxième cycle :

Il renforce et prolonge les acquisitions du cycle précédent ; il met l'accent sur le développement artistique par l'appropriation du langage musical, et la confrontation aux œuvres du répertoire.

  • Le troisième cycle :

Son objectif est l'approfondissement et l'acquisition d'une autonomie.


Réglement des études

(durée et progression dans le cursus, disciplines complémentaires, contrôles et examens)


Comment s'inscrire


L'équipe pédagogique